Brèves

Le vin de Giono sur la bonne route

16-03-2012

Il en faut de la persévérance aux vignerons de Trièves, constitués en association pour sauvegarder leur patrimoine de vignes dites de « consommation familiale », cultivées « à l’époque » par les paysans au même titre que toutes les autres cultures.

Alors qu’en 1850, il y avait plus de 300 Ha de vignes, il en restait avant la création de l’association, en 2007, moins de 8 Ha.
Eviter l’arrachage, obtenir 7.500m² de droits de plantation en vignes conservatoires et expérimentales, identifier les cépages à établir (dont l’onchette, cépage ancien et oublié, qui était cultivé sur les rives du Drac et dans le Trièves), préparer les parcelles, planter…

Une réussite en cours dont serait heureux Giono qui consacra au vin de Prébois une nouvelle de Faust au village. Le vignoble compte même officiellement un nouveau vigneron, Samuel Delus, qui dispose désormais de 3 hectares de droits de plantation octroyés par FranceAgriMer.

A écouter : Reportage radiophonique (octobre 2007)

A suivre : Page Facebook

Site web

On pourra retrouver les Vignerons de Trièves au Salon des vignobles et vins oubliés à Mens le 26 mai 2012.

Site par Neteor