Brèves

Et le vin, il a fait bon voyage ?

23-10-2006

Le choc du voyage. Travel shock. Les spécialistes n'ont pas encore mis au jour les processus physiques qui sont à l'oeuvre dans le vin durant un voyage (en voiture, en avion, en bateau...). Pourtant, de manière générale, on estime qu'ils ont souffert et le repos est prescrit après un voyage, plus ou moins long. On parle de un à deux mois pour les blancs. Jusqu'à six mois pour des rouges nuancés et aromatiques (pinot noir, cabernet franc...). Le repos est prolongé d'autant plus si le voyage a été long, s'il y a eu de grands écarts de température, si des sédiments sont présents dans la bouteille...
Par contre, selon ces avis autorisés, le mouvement semble plaire aux grands rouges tanniques (Bordeaux, syrahs, mourvèdre...). Après une pause au frais et au calme, ils sont plus ouverts et fruités que tanniques. Alors, à secouer avant de boire ?

Site par Neteor