Brèves

Marre des accords mets-vins plan-plan

10-05-2014

On ne compte plus les livres, articles, sites web sur les accords mets et vins... Mais il faut bien avouer que tout cela est un peu redondant, classique, ennuyeux...

Pourquoi ne pas essayer autre chose ?

Par exemple, tentons les accords euphoniques.

Avec de la mozarella ? Un Moselle rosé ! Un T-bone ? Beaune ! Champagne et pâté de campagne... Palette de porc et Palette... Vol-au-vent, Volnay... Chevreau, Cheverny...

Pourquoi pas des accords mets et vins sans vins ?

Un camembert au lait cru ? Calvados ! Steak tartare ? Bloody Mary ! Une choucroute ? Un Broker's Gin ! Saumon fumé ? Jura (le whisky) pur malt. Carpaccio ? Jus de carotte.

Pourquoi ne pas s'amuser en invitant des gens qu'on n'aime pas à des anti-accords ? On sera d'ailleurs certainement surpris par d'étonnants enthousiasmes de leur part.

Asperges ? Cahors ! Huîtres ? Sainte-Croix-du-Mont ! Poireaux vinaigrette ? Vin jaune ! Munster ? Pomerol !

N'hésitons pas à tester des accords sur les couleurs.

Des escargots petits gris s'accompagnent de Gris de Toul, la paëlla de vin orange, les artichauts poivrade de vinho verde.
Le vin noir de Cahors se boit sur une brouillade d'oeuf à l'encre de seiche et aux truffes (on peut s'aider du repas de deuil de Huysmans dans son roman A rebours).

Mais le meilleur ne serait-il pas de tisser des accords par simples rêveries et dérives de l'esprit ?

Avec un Grand Corbin-Despagne, des tapas et une pièce de Montherlant ; avec un Château Le Tertre-Roteboeuf, des brochettes et une complainte ; avec un Clos des Paulilles, des écrevisses et un film de Rohmer...

Quant à certain Chambertin...

Site par Neteor