Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206   207   208   209   210     

Un gamay pur basalte

13-11-2010

- Oublions un instant cette période de vin nouveau pour découvrir un Gamay ancien.
- Juste ancien ?
- Surprenant aussi. Mais tout s'explique. Un sol de basaltes durs. Très auvergnat.
- Ils ne font pas que de l'eau, en Auvergne ?
- Ils font du basalte. Avec des pépérites. Des roches très intéressantes, les pépérites. Le mariage du feu et de l'eau. Elles se forment dans les volcans lorsque les laves basaltiques explosent au contact des eaux souterraines. Regarde.
- C'est quoi, ces grains de poivre ?
- C'est ce qui donne ces notes poivrées au vin.
- Cool !
- Mais non, ce sont des bouts de verre basaltique inclus dans la pépérite. Ils ressemblent effectivement à des grains de poivre, d'où le nom de la roche, qui vient du latin piper, poivre.
- Donc, de vieilles roches auvergnates.
- On y a planté gentiment de vieilles vignes de Gamay, il y a 60 ans, 110 ans...
- Pas de retraite pour les vieilles vignes ?
- Pas celles-ci. Du coup, un rendement limité; 25 hl/ha. Un bel élevage en fûts, bien équilibré, un assemblage des meilleures barriques.
- Et voilà le travail. Il fallait le carafer ?
- Oui, c'est conseillé.
- Qui fait ça ?
- La Cave de Saint-Verny, au sud de Clermont-Ferrand.
- Comment ça s'appelle ?
- Basalte.
- C'est parlant. Pourquoi il n'est pas dans les meilleurs vins de France Gault&Millau ?
- Il est dans le Guide Hachette, page 1058... On ne peut pas être partout.
- On sent bien la pépérite quand même.

Du vin pour Shanghai !

03-11-2010

Le journal Pour le Vignoble (organe de l'ANEV, les Elus du Vin) brosse un tableau comparatif de la présence des vins à l'Exposition Internationale de Shanghai.

Côté français : le puissant lobby du vin, "si puissant qu’il n’a pas pu arriver à faire mettre la moindre bouteille, photo ou étiquette de vin sur les 6000 mètres carrés du pavillon français" - et seulement quelques opérations ponctuelles...
Et de citer le magazine Le Point : "pas un mot sur la cuisine, ses fromages, son vin, son pain, son histoire..."

Côté "ailleurs" : Italie, Espagne, Suisse, Chili, Afrique du sud... "Des centaines de mètres de linéaires de bouteilles de vin ont été exposées dans leurs pavillons , des bars de dégustation permanente ont fonctionné pendant 6 mois..."

Conclusion : "Au grand match mondial des occasions ratées la France, à l’expo universelle de Shanghai, a fait encore plus fort qu’en Afrique du Sud en football."

Invitation Chinon

03-11-2010

Les 50 premiers lecteurs à envoyer un mail à concours-chinon@tmarkoagency.com pourront participer à l'événement parisien de l'appellation Chinon du mardi 23 novembre.

Ce sera au cabaret de La Nouvelle Eve, une rencontre originale de comédiens, slammeurs, vignerons, journalistes...

(L'année dernière, Winetourisminfrance.com avait aimé; lire ICI)

Rabelais, Prix Montesquieu

26-10-2010

A Bordeaux, c'est l'heure de la remise des prix pour les lauréats du Prix Montesquieu du livre du vin 2010.

Sont récompensés, pour les différentes catégories :
- Marketing : Le Marketing du Vin, d'Emmanuelle Rouzet et Gérard Seguin, paru en 2006 chez Dunod
- Sciences : Le Vin rosé (Claude Flanzy - Gilles Masson - François Millo), chez Féret (2009)
- Alliance Cuisine et Vins : Grands Crus Classés - Grands Chefs Etoilés - Bordeaux 1855 (Jacques Dupont - Jancis Robinson MW - Sophie Brissaud), chez Martinière (2009)
- Littérature, Art : Traité du bon usage du vin, de Rabelais (Allia 2009)
- Guides : Grands Crus classés du Médoc, de Pierre Le Hong et Eric Bernardin (Sud Ouest 2010)
- Photographies : Saisons du Médoc, de Jean-Luc Chapin chez Confluences (2010)
- Histoire : Histoire de la Vigne et du Vin en Valais, Des origines à nos jours - ouvrage collectif sous la direction de Anne-Dominique Zufferey (Infolio 2009)

et hors classement, le Coup de Coeur du Jury pour Les Zinzins du Zinc, le guide des meilleurs bars à vins de France d'Egmont Labadie chez Fleurus (2007)

L'hiver à Tain l'Hermitage

21-10-2010

Bien des occasions de se réchauffer cet hiver au cœur du vignoble de l’Hermitage avec les Ateliers au Fief de Gambert, proposés par la Cave de Tain l’Hermitage.

  • le 26 novembre, la Syrah – différentes expressions du cépage à travers le monde
  • le 11 décembre, la truffe noire de la Drôme des Collines avec visite d’une truffière
  • le 14 janvier, Atelier gourmand Vins et truffe – 14 janvier
  • le 4 février, dégustation "Mythique Hermitage" : Hermitage blanc et rouge, Vin de Paille – 4 février

www.cavedetain.comcontact@cavedetain.com – tél. 04 75 08 20 87
 

Segonzac, première Cittaslow de France

04-10-2010

Segonzac, cité viticole de Charentes de 2300 habitants, où siègent l'Université internationale des eaux-de-vie et boissons spiritueuses, le Centre international des eaux-de-vie, et l'Institut français de la vigne et du vin, est la première ville de France à adhérer au mouvement international Cittasslow.
Ce mouvement alternatif proche de Slowfood est né en 1999 dans une ville viticole, Greve di Chianti.

Il veut redonner la priorité à l'humain dans les contextes urbains en favorisant la lenteur et l'écologie, et en valorisant les produits locaux. Il dénonce notamment les gaspillages et l'industrialisation de l'agriculture.

Site par Neteor