Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206   207   208   209   210     

Ces vins qui aiment l’eau

11-09-2014

Jouer avec l’eau pour améliorer le vin remonte – si on laisse de côté les mélanges vin–eau de mer de l’Antiquité - aux vins « retour des îles » ou « retour de l’Inde ».

Au XIXème siècle, ce fut en effet la mode des vins de Bordeaux auxquels on faisait faire le trajet des Antilles. Antérieurement, il y eut à Londres, au XVIIème siècle, des vins de Porto « retour de Terre-Neuve » et au XVIIIème des vins de Madère « retour d'Inde », avec le sentiment que ces allers-retours amélioraient le vin.

Des expériences ont depuis été menées avec des vins d’Henri Maire, et en ce moment même 420 bouteilles de grands vins de Bourgogne font le tour du monde à bord d’un porte-conteneur, avec - dans ce cas - l’objectif de démontrer que le transport conserve parfaitement leurs qualités gustatives.

Outre le transport, c’est aux effets de l’immersion que s’intéressent quelques passionnés.

Au Pays basque, près de Saint-Jean-de-Luz, l’original Emmanuel Poirmeur vinifie un chardonnay en cuves immergées.

Les expériences se concentrent le plus souvent sur une période d’élevage en bouteilles. Citons l’immersion de bouteilles dans les lacs de Servières et de Guéry en Auvergne, au large de Gruissan ou dans la mer Baltique…

C’est une autre aventure qui est menée par l’innovateur Château Larrivet Haut-Brion, puisqu'il s’agit de l’immersion dans le Bassin d’Arcachon de petites barriques. Des « barricots » ou « quarts » (55 litres) réalisés tout spécialement par les MOF de la Tonnellerie Radoux.

A l’intérieur, un prélèvement d’une cuve de Château Larrivet Haut-Brion rouge 2009 (AOC Pessac-Léognan), un vin qui, après ses 16 mois d’élevage « classique », a passé sept mois supplémentaires sous l’eau, dans l’huîtrerie du célèbre Joël Dupuch.

Une barrique témoin, restée sur la terre ferme, permet évidemment des dégustations comparatives. L’une d’elles a été offerte par Emilie Gervoson à quelques invités sélectionnés lors de l’une des « Oenofolies » parisiennes du Château, le 10 septembre.

Une salinité supérieure (qui exalte les arômes), une polymérisation des tanins (due au ressac), un milieu anaérobie qui génère un développement microbien différent, une baisse légère de l’acidité, une baisse sensible du degré alcoolique (de 14,2 à 13,37)… donnent un vin complexe, aux tannins soyeux, qui a trouvé un nouvel équilibre.

Les goûts sont évidemment propres à chacun, mais la cuvée immergée a recueilli une majorité d’avis favorables.

Il ne reste plus aux ostréiculteurs du Bassin qu’à faire un peu de place pour les nouveaux chais bordelais

 

Voir aussi :
Des vins qui ont le pied marin
www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/225_des_vins_qui_ont_le_pied_marin.htm
Oenotourisme de mer
www.winetourisminfrance.com/fr/breves/1549_oenotourisme_de_mer.htm
Oenofolies de Larrivet Haut-Brion
www.larrivethautbrion.fr/index.php/fr/oenofolies

Le vin en Gaule, journée scientifique

04-09-2014

Dix ans après le cycle de conférences qui avait accompagné l’exposition « Le Vin, Nectar des Dieux, Génie des Hommes », le musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal-Vienne, fort d’une longue expérience sur la thématique, a souhaité accueillir de nouveau en son sein la communauté des chercheurs afin qu’ils livrent le fruit de leurs dernières découvertes.

Spécialiste de la chimie biomoléculaire, archéologue plongeur du DRASSM, ingénieurs de recherche à l’Inrap ou étudiant en thèse à l’Université Lyon 2... tous ces spécialistes apporteront lors de cette journée transdisciplinaire un éclairage nouveau au sujet de la vigne et du vin en Gaule, à travers l’actualité de la recherche archéologique.

Ce rendez-vous à caractère scientifique se déroulera la veille des Vinalia, le samedi 27 septembre 2014. De nombreux archéologues participant à cette journée resteront également au musée le lendemain pour présenter les résultats de leurs recherches à tous les visiteurs.

Dans la limite des places disponibles, sur inscription auprès de Christophe Caillaud - Musée de Saint Romain-en-Gal-Vienne (www.musees-gallo-romains.com)
04 74 53 74 39 / christophe.caillaud@rhone.fr

Oenotourisme en Mâconnais

29-08-2014

Salve d’activités oenotouristiques en vignoble du Mâconnais ! Tant mieux, le Mâconnais n’est qu’à 1h35 de Paris, 25 minutes de Lyon et 2h15 de Marseille (gare de Mâcon-Loché-TGV).

On peut le survoler en hélicoptère, à vélo avec un «cab » anglais, accompagné par un âne de bât…

On peut aussi apprendre à faire des gelées de vin artisanales, ou s’offrir cours de cuisine et séjour autour du vin dans un château féodal…

Des Vendanges participatives avec dégustations de vins locaux, visites guidées de châteaux dont le Château de Monceau (propriété viticole de Lamartine), atelier cuisine, balade à vélo, cueillette... sont aussi proposées sur 5 jours et 4 nuits par le gîte A La Roche Bleue.

Toutes les informations sur www.visitezlemaconnais.com - OT Mâconnais au 03 85 21 07 07

Tutiac a 40 ans

25-08-2014

La Cave des Vignerons de Tutiac fête ses 40 ans !

Créée en 1974, c’est la plus jeune et la plus grande coopérative d’Aquitaine, mais aussi le premier producteur de vin d’A.O.C en France et - avec 4.000 hectares - elle est leader en appellation des Côtes de Bordeaux.
Les Vignerons de Tutiac sont engagés dans une démarche de développement durable avec une attention toute particulière portée à la biodiversité.

Et pour ses 40 ans, la Cave ouvre ses portes au public le samedi 30 août ! www.tutiac.com

Itinéraires de vins

24-08-2014

Comme leur nom l’indique, les éditions Les Itinéraires s’intéressent aux routes.

Ce sont celles des bons produits, de la gastronomie, et on trouve à leur catalogue la route du cochon, celles des fromages ou des pains… Il va de soi que vignes et vins sont sur le chemin.

D’abord avec La route des Vins de France. Richement illustré (250 photos pour 224 pages), l’ouvrage ajoute à la présentation des vignobles, cuvées, portraits de vignerons, de chefs et de producteurs, détails de recettes régionales. (2014 - 26,90 €)

Ensuite avec Escapades Vigneronnes, Oenotourisme en France, (384 pages - 2012 - 19,90 €) plus tourné sur les adresses oenotouristiques, l’agenda des fêtes et manifestations. Un carnet d’hébergements vignerons, avec les flashcodes renvoyant sur leurs sites internet complète l’ouvrage ainsi que, région par région, des quizz…

On n'a jamais assez de pistes pour découvrir la richesse des vignobles de France !

www.lesitineraires.net

La vigne en Trièves

23-08-2014

Un simple vignoble ? Non.
Projet créateur de richesses pour tous, sur fond de valorisation du patrimoine rural, c’est la réalisation d’un groupe d’hommes et de femmes que les vignes en Trièves.

Au sud de Grenoble, entre Vercors à l’ouest et Dévoluy à l’est, le Trièves compta au milieu du XIXème siècle 300 hectares de vignobles posées à Prébois, Mens, Roissard, Avignonet…
Ils ont presque totalement disparu lorsqu’en 2008 se crée l’Association Vignes et Vignerons du Trièves. Elle vient de publier une passionnante plaquette qui raconte son aventure.

Aujourd’hui l’Association compte 250 adhérents, a sauvegardé l’Onchette, un cépage unique au monde, a ouvert une cave-lieu d’exposition à Mens, l’Engrangeou, et se lance dans la sauvegarde des fruitiers.

www.vignerons-trieves.com
https://www.facebook.com/VigneronsTrieves
Lire aussi : http://www.winetourisminfrance.com/fr/search/tri%C3%A8ves.htm

Site par Neteor