Vignes, papes, story-telling

Article du 22-01-2016

Raconter une histoire est aujourd’hui une jolie manière de vendre une bouteille.

Pourquoi ? Parce que si l’histoire est intéressante, celui ou celle à qui on l’aura racontée aura envie d’acheter la bouteille pour raconter à son tour l’histoire.

C’est en tout cas ce que montrent certaines études. A une époque où il est difficile de fidéliser un client, ce peut être une bonne idée de le transformer en ambassadeur de son vin, et de rendre le vin viral grâce au story-telling.

Et c’est une belle source d’histoires que les papes !

La passionnante brochure de Jean-Pierre Saltarelli qui accompagne l’exposition "Les Vins des Pontifes d'Avignon" qui tourne en Provence nous en fournit quelques-unes.

Clément V qui, décidément, entre le château qui porte maintenant son nom à Pessac (le Château Pape Clément), les barriques qui suivaient ses voyages et le premier vignoble pontifical qu’il planta à Malaucène a bien servi Bacchus ; Jean XXII qui, dit-on, acheta Valréas en 1317 parce que son vin était si bon… ; Benoît XII traité par Pétrarque, cette mauvaise langue, d’ivrogne invétéré ; Clément VI, auquel s’attache le premier terroir de Châteauneuf-du-Pape, le « Bois de la Vieille » ; Innocent VI, qu’on n’aime gère à Saint-Pourçain, puisqu’il supprima ses vins de la table pontificale ; Urbain V, qui introduisît le cépage Muscat à Avignon et Châteauneuf-du-Pape ; Grégoire XI qui assura le retour de la papauté à Rome en prenant grand soin des vins qui accompagnaient son voyage et de ceux qui allaient garnir les caves du Vatican…

J’en ajouterai une autre, d’histoire, découverte lors d’une visite à Tavel. Si un domaine porte le nom des Carabiniers, c’est parce que les gardes à cheval italiens des papes, les Carabiniers, y logeaient.

Mais au-delà du XIVème siècle, il existe bien d’autres aventures des papes dans les vignes, ou avec le vin…

Ils y dorment…
Pie VII, le prisonnier de Napoléon, a couché en 1809 et 1814 au Château de la Galinière vers la Sainte-Victoire.

Ils en meurent…
Des soupçons d’empoisonnement avec un verre de vin entourent la mort de Léon X en 1521, et celle d’Alexandre VI en 1503.
Adrien IV serait quant à lui mort étouffé, en 1159, en avalant une mouche avec son verre de vin !

Ils dominent le vignoble…
La statue colossale (33 mètres) d’Urbain II - né à Châtillon-sur-Marne vers 1040, celui qui prêcha la première croisade - domine le vignoble champenois. Au moins un autre pape est né dans un vignoble ; c’est le seul pape alsacien, Léon IX (XIème siècle) né à Eguisheim.

Ils boivent du vin en biodynamie…
On a ainsi appris que le muscadet de Guy Bossard au Domaine de l’Ecu a été sélectionné pour les messes célébrées par le Pape François. 

Ils boivent le vin de l’enfer…
Dans la Vallée d’Aoste, une « cuvée du Pape » a été élaborée et offerte malicieusement au pape Jean-Paul II par les vignerons de la Cave coopérative locale, la Cave de… l’Enfer.

Encore plus étonnant… ils font de la pub…
Au début du XXème siècle, le Vin tonique Mariani, à base de Bordeaux et de feuilles de coca était très populaire. son inventeur, Angelo Mariani, était un as de la réclame. Il réussit à faire en sorte que les papes Léon XIII et Pie X fassent, en personne, de la publicité à sa boisson. Léon XIII lui attribua même la médaille d’or du Vatican.
Le vin tonique Mariani est l’ancêtre du Coca-Cola, mais ceci est une autre histoire…

Enfin, on le sait, le Vatican est le premier consommateur de vin dans le monde par habitant, avec 73.8 litres par an et par habitant (moins de 45 litres pour la France) !

A vous de jouer ! Vous voyez, le story-telling c’est simple, instructif et amusant.

 

L'exposition "Les Vins des Pontifes d'Avignon" est à compter du 21 janvier et pour trois mois au Domaine du Petit Barbaras à Bouchet dans la Drôme (http://levindespapes.blogspot.fr). L'entrée est gratuite.

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor