Newsletter

Geoffrey Bentrari remporte La Bouteille Blanche

Article du 21-04-2013

Par les temps qui courent, 4 ans, c’est généralement l’âge adulte pour un événement.

La Bouteille Blanche ne fait pas exception à la règle.

Ce concours du meilleur sommelier de montagne a été créé en 2010 par Bernard Magrez, propriétaire de quarante grands vignobles (dont quatre grands crus classés) à travers le monde, et amoureux de très longue date de Val d’Isère.

Sa rencontre avec Luc Reversade (La Fruitière, La Folie Douce) a donné naissance à la création de cet événement unique.

Une exceptionnelle difficulté

Unique par les lieux où se déroulent ses deux épreuves : dans la plus belle cave d’altitude connue, sous le restaurant de La Fruitière (en haut du téléphérique de la Daille), et en plein champ de neige, à 2.500 mètres d’altitude, un lieu accessible uniquement par motoneiges, où est construit chaque année pour l’occasion un bar de glace.

Unique par la spécificité d’une dégustation à l’aveugle, en plein air, dans le soleil, le froid, le vent, et cette année – pour la première fois – dans un brouillard épais agrémenté d’un fin grésil qui blanchissait effectivement bouteilles et verres…
Il y a là de quoi diminuer les capacités sensorielles des participants et accroître d’autant les difficultés de la reconnaissance des vins.

Unique aussi par sa complexité, puisqu’il fallait jongler entre cuvées du monde, et reconnaître, pour la première épreuve, les cépages de différentes cuvées (4 blancs et 4 rouges) de la Route des Vins du Mont-Blanc qui passe entre Isère, Savoie, cantons de Suisse lémanique et Val d’Aoste ; et pour la seconde épreuve, 8 cuvées sélectionnées parmi les multiples des domaines de Bernard Magrez.

 

Les rencontres authentiques de La Bouteille Blanche

Unique également par cette rencontre entre hommes et femmes du vin, différents mais authentiques.

L’événement presse qui accompagne ce concours permit en effet – dans le vaste et douillet chalet Marco Polo - à Bernard Magrez, à Marie-Thérèse Chappaz, exceptionnelle vigneronne du Valais, anxieuse et exigeante, magnifique et naturelle, à Yvon Roduit, son exemplaire voisin de Fully, et à l’exigeant et prometteur Thomas Finot du Grésivaudan, de faire connaissance autour d’une belle dégustation et d’un dîner exceptionnel préparé par le chef de La Fruitière, Franck Mischler.

De faire connaissance et de s’apprécier. Alors, bientôt un 41ème domaine pour Bernard Magrez, dans le Valais ?

 

Geoffrey Bentrari

C’est Geoffrey Bentrari qui remporte le Concours de cette année.

Pas vraiment un hasard… Originaire d’Aix-en-Provence, Geoffrey, qui n’a pas 30 ans, et est le sommelier de l’Hôtel Président Wilson à Genève, a déjà été distingué : c’était comme sommelier de l’année 2010 par le guide gastronomique GaultMillau.

Il a donc obtenu la meilleure note…

Il fallait reconnaitre quelques cépages de la Route des Vins du Mont-Blanc : l’Humagne Blanc (Raffort - Domaine Rodeline), la Verdesse en vendange sur-mûrie (Thomas Finot), le Gringet (Le Feu – Dominique Belluard), le Fendant (Président Troillet - Marie-Thérèse Chappaz), le Cornalin de la même, le Persan (Raphael et Etienne Saint Germain), l’Etraire de la Dhuy (Thomas Finot), l’Humagne Rouge (En Praz – Domaine Rodeline) - de belles bouteilles amenées par les vignerons et leur partenaire Rhônalia.

Il fallait aussi donner les informations suffisantes sur les cuvées Passions Blanches (Roussillon), Château Pérenne, en rouge et en blanc, (1ères Côtes de Blaye), Magrez Aruga (Japon), La Tour Carnet (Haut-Médoc), Château Guerry (Côtes de Bourg), ainsi que sur les excellents Kahina (Maroc, AOC Guerrouanne) et Mon Seul Rêve (Roussillon) des domaines Magrez.

Geoffrey Bentrari devançait ainsi les autres sommeliers récompensés sur le podium : Charly Baroe (Le Tsanteleina à Val d’Isère), Lauren Caro (Le Caro de Lyon), Jeremy Giraud (Le Fermes de Marie, Megève).

Il succède à Thierry Ledieu (Hôtel Christiania à Val d'Isère) pour la première Bouteille Blanche en 2010, Aissa Abella (La Fruitière) en 2011 et Romain Boully (La Fruitière) en 2012.

Bientôt demain !

En 2014, nouveauté, le concours de La Bouteille Blanche – qui sera de plus en plus international - mettra en scène des battle, un terme cher à Luc Reversade, entre sommeliers.

 


Infos oenotouristiques:


- le domaine Rodeline fête cette année ses dix ans. Le programme (« du tonnerre ! ») est ici : www.rodeline.ch/agenda
C'est l’occasion de découvrir ce Valais plus beau et chaud qu’on ne pense…

- L’Institut Culturel Bernard Magrez présente l’exposition « Rêves de Venise » jusqu’au 21 juillet : http://institut-bernard-magrez.com

- et toute l’année Bernard Magrez vous ouvre les portes de ses châteaux, ici : www.luxurywinetourism.fr

 

Photos

- l'épreuve dans le brouillard

- Bernard Magrez et Luc Reversade

- Geoffrey Bentrari, servi par Aissa Abela, lauréat de La Bouteille Blanche 2011

- Raphaêl Bennour (Rhônalia), Yvon Roduit, Marie-Thérèse Chappaz, Thomas Finot

- André Deyrieux, responsable du concours, et Bernard Magrez regardent déjà 2014 !

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor