Newsletter

La première battle de l'oenotourisme

Article du 25-06-2013

 

Juin 2013. Ils ne se sont pas concertés mais, pour la première fois dans la brève histoire de l’oenotourisme, deux pôles, deux sites oenotouristiques comparables ouvrent leur portes en même temps, à moins de deux heures de voiture l’un de l’autre.

Ils s’adressent à leurs clientèles locales mais se trouvent aussi à proximité de zones touristiques : la Méditerranée, les Cévennes et le Pays de Lunel pour l’un, les grottes et les gorges de l’Ardèche (15 km) pour l’autre.

Viavino & Néovinum

Au sud, Viavino, en Languedoc, à Saint-Christol, entre Montpellier et Nîmes, se situe dans un pays de vignes, de garrigues et d’étangs, marqué par les traditions camarguaises (notamment la bouvine, la tauromachie camarguaise). Le site est également proche de la Via Domitia.

Viavino est un hameau scénographié, avec 1.353 m² de bâtiments sur 6.445 m² aménagés en extérieur. L’investissement est de l’ordre de 7,3 millions d’euros. 30.000 visiteurs sont attendus la première année.

Les choix architecturaux valorisent l’environnement (l’architecture s’intègre parfaitement avec le village au-dessus), mais aussi les matériaux, couleurs et codes des traditions régionales.

« Le sud en version originale », tel est le slogan du site.

Plus au nord, Néovinum, à Ruoms en Ardèche – non loin du futur site de restitution de la grotte Chauvet - représente 1.500 m² et un investissement de 3,5 millions d’euros. Côté fréquentation, on table aussi sur 30.000 visiteurs.

On trouve à l’origine des projets la Communauté de Communes du Pays de Lunel pour Viavino, et UVICA – Vignerons Ardéchois, dynamique groupement de 14 caves coopératives, pour Néovinum. Dans le premier cas, c’est donc un  projet de territoire et de valorisation économique locale. Dans le second, l’objectif est plus commercial.

Nous avons visité les deux lieux, tout juste ouverts. Attention, les peintures sont encore fraîches.

 

A Viavino

Conçu comme un village, le site présente des espaces différents reflétant des facettes particulières de la personnalité du territoire.

La maison du tourisme est la porte d’entrée. Lui fait suite l’atelier du goût avec des salles de formation à la dégustation (animées par l’œnologue Marie-Hélène Dalcin).

Plus loin s’abrite le comptoir « Séjours Aventure » avec location de vélos – pour partir dans les vignobles environnants - et une salle de découverte numérique des vins et des patrimoines de terroirs, avec notamment une projection de Vendémiaire, une chronique de la période des vendanges du cinéaste Louis Feuillade, enfant du pays.

Une vaste capitelle héberge une boutique de vins et produits de terroir.

Une halle pour les entreprises et le tourisme d’affaires, ainsi qu’un bar à vins restaurant – dont le chef est Jérôme Fanguin, de l’Authentic à Lunel - complètent la liste des lieux couverts.

Les espaces extérieurs comprennent un jardin aromatique, un théâtre de verdure, un très beau patio, des vignes pédagogiques et une « arène » de jeux pour les enfants.

On voit qu’un tel ensemble, diversifié, peut s’adresser à des clientèles multiples (familles, sportifs, oenophiles, professionnels…), et des activités variées : dégustation, culture, détente, sport, tourisme d’affaires…

Viavino dispose avec sa halle camarguaise d’une salle de réunions pour 100 personnes.

Evénements, spectacles, wine tours… A la directrice de ce pôle oenotouristique, Joyce Arends, de faire vivre les lieux !

A Néovinum

Le début du parcours au sein de Néovinum est très structuré.

Tout d’abord, les visiteurs attendent leur guide dans un hall lumineux, en présence de portraits de vignerons, d’écrans muraux présentant les sites majeurs du département, et d’applications sur tablettes numériques relatives aux vins d’Ardèche.

Trois salles se succèdent ensuite : la salle-spectacle Terroirs concerne la nature ardéchoise, la géologie, le travail de la vigne et les vendanges.

Dans la salle chais et vinification, les visiteurs sont installés sur une passerelle métallique, au milieu des cuves en inox, et au coeur du laboratoire de l’oenologue.

Dans la salle Papilles et accords mets-vins, les visiteurs sont sur une table géante dressée avec verre, assiette et couverts.

La visite est accompagnée par un guide qui, salle après salle, dialogue avec les personnages (géologue, vignerons, oenologue, sommelier…) des films projetés dans les décors.

Les visiteurs sont ensuite accueillis dans la salle de dégustation durant 25 minutes.

A côté, une salle d’approfondissement reprend des éléments présents dans l’ancien musée Vinimage de Ruoms – et permet la formation des parents et l’amusement des enfants de tous âges.

Des approfondissements sont apportés sur le métier méconnu de pépiniériste, sur l’histoire de la vigne, ou le cépage ancestral local nommé Chatus.

La balade se poursuivra bientôt à travers un patio d’agrément et pédagogique, et un jardin ampélographique de 22 cépages pour s’achever dans le caveau de dégustation-vente.

A Néovinum aussi, on accueille des groupes avec des prestations dans des espaces appropriés : un salon de convivialité de 100 m² à l’étage et une terrasse de 100 m² surplombant le jardin ampélographique.

 



Informations pratiques Viavino
L’entrée de Viavino est gratuite.
Le site est ouvert tous les jours en saison.
À Saint-Christol, à 6 kilomètres de la sortie n° 27 de
l’autoroute A9 Lyon-Barcelone.
Chemin de Vérargues
34400 Saint-Christol France
www.viavino.fr

Informations pratiques Néovinum
Entrée visite : 6 € – gratuit pour les moins de 18 ans. Tarif groupe : 4 euros par personne
Visite guidée d’1 heure – français / anglais
A 50 minutes de l’A7 / Lyon 196 km / Marseille 188 km
Boulevard de l’Europe Unie
07120 Ruoms
www.neovinum.fr

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor