Les cépages rares montent à Paris

Article du 05-10-2015

L’intérêt pour les cépages oubliés, historiques, modestes, rares se mue en véritable engouement.

Intérêt pour l’histoire et les traditions, souci de biodiversité, volonté de maintenir la diversité des goûts, recherches face aux changements climatiques… les raisons en sont nombreuses.

Dans la lignée des Rencontres des Cépages Modestes fondées par Philippe Meyer, du travail important fourni par les vignerons, des associations locales ou - comme Wine Mosaïc - internationales, par l’INRA et les conservatoires ampélographiques (qu’on devrait appeler plutôt activistes ampélographiques), les revues se penchent sur le phénomène, les salons organisent des conférences sur ce thème et les ouvrages d’ampélographie (Wine Grapes de Jancis Robinson, le Dictionnaire de Pierre Galet) font un carton.

Il manquait un salon où les vignerons puissent se faire connaître d’une large audience, grand public ou professionnels, au cœur de Paris, et puissent commercialiser leurs cuvées de vins issus de cépages rares.

Ce sera chose faite en mars 2016.

Le Salon Rare, c’est son nom, met tous les atouts de son côté.

Il s’appuie sur un réseau de clubs Rotary, s’accompagne de partenaires pour faciliter la logistique des vignerons et des visiteurs, s’entoure d’animateurs brillants pour ses master class (Bruno Quenioux et Pierre Guigui, par exemple), organise une vente aux enchères sous le marteau du commissaire-priseur Cornette de Saint-Cyr, fait réaliser son affiche par le très classe Erwin Dazelle… Les vignerons commencent à s’inscrire.

Tout aussi important, le Salon Rare soutiendra par cet événement l'Alliance Maladies Rares dans son combat pour aider les malades et leurs familles.

Informations
Le site web : www.le-salon-rare.org
La page facebook : www.facebook.com/le.salon.rare
Le compte twitter : https://twitter.com/lesalonrare

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor