Newsletter

Ogier vers l’oenotourisme

Article du 12-04-2017

C’était ce 9 avril dîner vin et opéra chez Ogier à Châteauneuf-du-Pape.

Côté vin, les millésimes choisis de la cuvée "Les Chorégies" du Clos de l'Oratoire des Papes. Côté opéra, la mezzo-soprano Ambroisine Bré et la pianiste Marion Liotard. Autour de la table, quelques journalistes et sommeliers (tels Véronique Rivest et Andreas Larsson, meilleur sommelier du monde 2007). La Maison Ogier, partenaire des Chorégies d'Orange (créées en 1869) depuis l'année 2000, inaugurait ainsi un événement destiné à se reproduire régulièrement, et la prochaine édition en est prévue à la Scala.

Le vin s’accorde très bien avec l’opéra et voyage aussi bien que lui…

Les participants au dîner avaient pu auparavant mesurer les aptitudes oenotouristiques de la maison, qui outre le Clos de l’Oratoire des Papes (vignoble mythique remontant à 1880), possède en Ardèche méridionale le domaine bio de Notre-Dame de Cousignac. Celui-ci, véritable petit pôle oenotouristique, propose chambres d’hôtes et séjours thématiques, ainsi qu’une expérience pionnière de spéléoenologie dans la grotte de Saint-Marcel d’Ardèche.

C’est à un tour des quatre terroirs de l’appellation Châteauneuf-du-Pape que furent invités les convives. Cette balade dans les vignes se poursuivait au domaine de l’Étang Salé, ancien monastère des Pénitents blancs d’Avignon, puis exploitation de sel jusqu’au tout début du XIXe siècle.
Le domaine est entouré de garrigues, de vignes et d’une zone humide classée Espace Naturel Sensible avec un vaste étang en eau l’hiver. Devant le Prieuré est installé un conservatoire - cultivé en bio - des 25 cépages connus en vallée du Rhône.

Le magnifique Prieuré et ses caves semi troglodytes ont fait l’objet d’une rénovation visant à maintenir et à valoriser la majesté des lieux, ce qui sous-entend des investissements financiers lourds, des engagements environnementaux d’envergure et d’exceptionnelles réalisations d’artisans ; ferronneries, huisseries, tonnellerie (avec notamment un alignement très esthétiques de cuves tulipes en béton noir)...
Il comprend des espaces de réception et de dégustation, une cave de vinification et des chambres d’hôtes haut-de-gamme réservées aux invités professionnels.

Au centre du village, rue Louis Pasteur, la maison Ogier, à l’architecture scénographiquement médiévale, a créé un conservatoire des terroirs devant la boutique caveau de vente où trouver les quatre cuvées issues justement des quatre terroirs de Châteauneuf-du-Pape. La boutique propose des produits d’épicerie fine, et organise des journées gourmandes.

Une maison fondée en 1859 - et redynamisée par une équipe jeune et des ambitions nouvelles (Edouard Guérin, l’œnologue (photo) est arrivé en 2015) - ne peut que regorger d’histoires et d’occasions d’expériences propres à intéresser les oenotouristes curieux : le petit oratoire d’où le domaine tire son nom, dédié à Saint Marc, le patron des vignerons de Châteauneuf-du-Pape ; les chais centenaires et leurs puits artésiens médiévaux ; la vitrine d’outils de tonnellerie qui rappelle qu’Ogier fut à ses débuts une tonnellerie…

Par touches, patiemment, la maison Ogier dessine un oenotourisme qui ennoblit son histoire, ses terroirs, son appellation et l’univers de sa marque.

 

 

Maison Ogier
www.ogier.fr

Chambres d'hôtes
Domaine Notre-Dame de Cousignac
www.ndcousignacvillegiature.fr

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor