Newsletter

Hôpital et Vigneron

Article du 20-12-2009

"Il a fait assez de pauvres dans sa vie pour pouvoir aujourd'hui les abriter".

Ce mot de Louis XI met en lumière la personnalité de Nicolas Rolin, et c'est un des mérites de l'ouvrage "Hospices de Beaune : La saga d'un hôpital-vigneron" de rechercher les raisons ambivalentes qu'avait le Chancelier de Philippe le Bon, de créer l'Hôtel-Dieu de Beaune, au milieu du XVème siècle, entre misères populaires et fastes de la Cour de Bourgogne. (Parlant de ces fastes, l'auteur rappelle tout ce que doit la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, créée en 1934, au fameux "Très noble ordre de la Toison d'Or".)

Faut-il en chercher la raison dans le remords d'avoir livré Jeanne d'Arc aux Anglais, ou dans la personnalité de son épouse Guigone de Salins ?

Salins, salines... il faut dire que l'Hôtel-Dieu tirait principalement ses revenus du commerce du sel, et la première donation de vignes ne date que de 1457.

Aujourd'hui, les Hospices Civils de Beaune (établissement public de 500 lits) possèdent 60 hectares, une surface importante pour la Bourgogne, et placée sur les plus beaux terroirs exploités par 22 viticulteurs sous l'autorité d'un régisseur, Roland Masse depuis 2000.

A l'approche historique, succède l'angle vitivinicole très documenté : les portraits de ces hommes des vignes, de leurs méthodes (l'agrobiologie depuis 2006), des millésimes (comme 1976, à l'origine de la politique du 100% fûts neufs maintenue durant trente ans), des modifications de "périmètre", (certaines parcelles étant vendues, d'autres achetées), de la commercialisation des cuvées... le tout épicé de curiosités historiques comme l'évidemment éphémère Clos du Maréchal Pétain...

C'est dans la partie "L'Evénement" (40 pages consacrées à la célèbre Vente des Hospices), que le sous-titre "La saga d'un hôpital-vigneron" prend tout son sens.

L'auteur, Laurent Gotti, bourguignon depuis le millésime aux trois zéros, et rédacteur en chef-adjoint de la revue "Bourgogne Aujourd'hui", connait son "mundillo" (*) beaunois comme sa poche.

Il campe le décor des Trois Glorieuses (Chapitre de la Confrérie au Château du Clos de Vougeot, Vente des Hospices, Paulée de Meursault) et des trois cercles (spécialistes, mondains, grand public, avec notamment l'Exposition générale des grands vins de Bourgogne), mais s'attarde surtout - de l'intérieur - sur cette grand'messe médiatique de la vente du troisième dimanche de novembre, chaque année la même, chaque année différente.

Les descriptions colorées des rituels de dégustation, des pronostics sur les résultats, du yo-yo des prix et du feu des enchères... s'entremêlent aux apparitions des people et des amateurs internationaux, et aux portraits et interviews des figures : Alain Suguenot (maire de Beaune), Paul Berbey (crieur de la vente depuis 1978), Anthony Hanson (expert de Christie's), et tous les négociants bourguignons (Albéric Bichot, Pierre-Henri Gagey, Denis Duveau, Frédéric Drouhin, Louis-Fabrice Latour, Benoit Gougeon...), dont les rapports avec les Hospices sont décrits avec un détail journalistique qui va de pair avec la vivacité du récit.

L'ouvrage se clôt sur des annexes utiles, comme un guide pratique, un lexique, une dégustation des cuvées, et une cartographie en couleurs tirée du livre "Les Vins de Bourgogne" de Sylvain Pitiot et Jean-Charles Servant.

A lire en prenant son temps, et vous n'aurez aucune excuse de n'être pas un intime lors de la prochaine vente, 150ème du nom...

(*) Mundillo, mot espagnol, qui désigne le milieu professionnel de la tauromachie : ganaderos, apoderados, journalistes taurins, toreros...

 

Hospices de Beaune : La saga d'un hôpital-vigneron
Laurent Gotti
150 photos de Thierry Gaudillère et Lionel Georgeot
192 pages
Féret - 49,00 €

(L'ouvrage existe aussi en version anglaise)

ACHETER L'OUVRAGE

http://hospices-beaune-lelivre.over-blog.com

 

 

L'hôpital-vigneron en chiffres

1443 Construction de l'Hôtel-Dieu par Nicolas Rolin
1457 Origine du domaine - 1ère donation de vignes
1859 Naissance de la vente
1971 L'Hôtel-Dieu accueille ses derniers malades
2005 Christie's organise la vente
60 hectares, 22 viticulteurs, 1 régisseur
400.000 visiteurs par an à l'Hôtel-Dieu

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor