Newsletter

Justes Prix

Article du 30-01-2010

 

Que les Prix de l'Oenotourisme remis le 27 janvier soient mérités, c'est incontestable. Que leur nombre soit un peu "juste", un peu étriqué, au regard de la formidable expansion du secteur ne l'est pas moins.

260 dossiers de candidatures, cela donne la mesure des initiatives oenotouristiques en France - dont depuis juin 2006 Winetourisminfrance.com s'attache à rendre compte (1) - et quatre lauréats, un par catégorie, ont du mal à donner un réel point de vue perspectif sur les pratiques de l'oenotourisme d'aujourd'hui en France.

Ainsi va toute sélection, tous ne peuvent être cités et nous aurions beau jeu - et mauvais rôle - de déplorer le peu de catégories ouvertes, de regretter l'absence de référence explicite aux patrimoines culturels ou artistiques, de citer d'autres réalisations "méritant le détour ou le voyage", ou de pointer les régions absentes (la Loire, la Provence, la Vallée du Rhône, la Champagne, le Sud-Ouest... excusez du peu).

Non, au lendemain de la remise des prix, ayons plutôt des mots de réconfort pour les forêts que cachent ces arbres, et accordons à tous ceux qui oeuvrent dans le vaste triangle Vins-Tourisme-Patrimoine (et ont travaillé tout l'été sur leurs dossiers de candidatures) nos plus vifs encouragements.

 


Les Prix ont récompensé, par catégorie :

Mise en valeur d'un site viticole : la maison Cazes à Rivesaltes
Hébergement ou restauration dans le vignoble : la Maison et table d'Olivier Leflaive à Puligny-Montrachet
Mise en réseau de maisons de vin et d'autres ressources touristiques : la Route des vins du Jura
Encouragements au Syndicat des vignerons d'Alsace pour leur pique-nique chez le vigneron indépendant (catégorie "promotion d'un produit oenotouristique")

 

Il a fallu, parce qu'il semblait impossible d'oublier les incontournables pionniers, inventer des Prix d'honneur. L'absence du Hameau Duboeuf aurait bien sûr fait désordre, comme celle des Cathiard (Sources de Caudalie), et sans doute aussi celle de la famille Cazes à Bages. La Finette à Arbois (créée en 1961) vient enfoncer le clou du Jura dans le palmarès.

 

 

(1) Voir par exemple quelques uns de nos coups de coeur en 2009 :

Cave
La cave de La Fruitière à Val d'Isère

Restaurant
L'huître et la Vigne à Saint-Hilaire d'Ozilhan

Caviste
Fabien Louis, caviste à Tain l'Hermitage

Circuits
Les Côtes d’Auvergne au sud de Clermont-Ferrand

Produit
Le vin de ... rhubarbe

Conférences
Les Rencontres "Paysages et patrimoine des régions viticoles" de la Chaire UNESCO

Antiquité
La Villa gallo-romaine de Saint-Laurent-d'Agny

Déclaration
Oenotourisme et viticulture durable

Lecture
Le guide exhaustif de Châteauneuf-du-Pape

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor